Le calvaire de la Croix Bouillot

Il n’est sans doute pas inutile de rappeler l’origine de ce calvaire. Dans “ L’histoire de Jamoigne “ ( 1909 ), l’abbé Tillière raconte qu’un certain Monsieur Bouillot aurait érigé une croix à cet endroit car il avait des difficultés pour retrouver son chemin en revenant de Jamoigne. On peut supposer qu’il s’agissait d’une époque où les voies de communication n’avaient rien de celles d’aujourd’hui.

Vers 1980, la croix a été renversée accidentellement par une voiture. Le malheureux conducteur réparera lui-même ses dégâts avec d’autres Provonçois.

Le 11 juillet 2008, à la demande d’habitants de Prouvy, le service des travaux de la Ville de Chiny coupe la croix car elle menace sérieusement de tomber. Sa base est pourrie dans le béton. Une nouvelle croix est remise en place le 3 septembre par le Service des Travaux de la Ville de Chiny.Malheureusement, elle a perdu son caractère rustique et champêtre. Elle est fabriquée dans du chêne coupé en section carrée. Auparavant, elle était constituée de deux troncs bruts, non travaillés ni rabotés. Le Christ n’a pas été remonté de suite car il était très abimé. Après recollage des morceaux cassés, il est décapé par Michèle Jacques et il sera choisi de ne pas le repeindre mais de laisser le béton à nu avec plusieurs couches d’hydrofuge. Il sera refixé le 15 mai 2009.

Espérons qu’il reste le bon repère des Provonçoises et Provonçois très longtemps encore.Merci Monsieur Bouillot pour votre héritage qui est devenu patrimoine de notre petit village.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site de l'ASBL La Provonçoise